2ème AVIS

avis sur oncotv

Pourquoi demander un deuxième avis médical.

 

Vous n’avez pas à demander un deuxième avis si, vous êtes parfaitement d’accord avec le diagnostic et les options de traitement dont votre médecin a discuté avec vous.

Toutefois, lorsqu’on reçoit un diagnostic de cancer, il est normal de se sentir dépassé et troublé. Vous pourriez douter de l’exactitude de ce diagnostic, ou avoir du mal à faire votre choix parmi les traitements proposés par votre médecin. Ou vous vous demandez peut-être s’il n’y aurait pas d’autres options pour traiter le cancer dont vous êtes atteint.

Un deuxième avis peut vous confirmer que toutes les analyses nécessaires ont été effectuées et que les résultats ont été interprétés correctement.

Le fait d’entendre ce qu’un autre médecin a à dire pourrait vous aider à vous sentir mieux et à prendre vos décisions en toute confiance.

RCP

 

Qu’est-ce qu’une RCP ?

Les RCP regroupent des professionnels de santé de différentes disciplines dont les compétences sont indispensables pour prendre une décision accordant aux patients la meilleure prise en charge en fonction de l’état de la science. Au cours des RCP, les dossiers des patients sont discutés de façon collégiale. La décision prise est tracée, puis soumise et expliquée au patient. Les décisions peuvent concerner n’importe quel aspect d’un cas :

♦ Établissement d’une stratégie diagnostique,

♦ Validation du diagnostic,

♦ Établissement d’une stratégie de prise en charge initiale ou secondaire,

♦ Voir décision de stratégie palliative.

Comment mettre en place une RCP ?

Le cadre législatif est strict autour des RCP en oncologie.

Dans un premier temps, il est important de fixer des objectifs clairs à la RCP afin que les participants soient assidus et que la RCP se pérennise.

Voici les principaux éléments à préciser :

Titre de la RCP : c’est lui qui va définir le domaine de la RCP.

Définition des intervenants :

  • Un coordonnateur qui organise et anime les réunions,
  • Les médecins représentant chaque spécialité nécessaire au caractère pluridisciplinaire de la RCP : oncologues médicaux, radiothérapeutes, spécialistes d’organe, médecins internistes …
  • Les autres professionnels de santé participant à la prise en charge du patient : psychologues, kinésithérapeutes, assistantes sociales, IDE…

Définition de la périodicité des réunions 

Définition des critères de sélection des dossiers étudiés : problématique diagnostique, thérapeutique ou intérêt d’enseignement à la communauté par exemple.

oncologie

La RCP réunit des professionnels de santé de différentes disciplines dont les compétences sont requises pour adopter la proposition de prise en charge individualisée la mieux adaptée à chaque patient, selon des critères de qualité évaluables. Ces critères de qualité sont les recommandations nationales si elles existent, et les recommandations et référentiels des sociétés savantes.

Elle enregistre le projet thérapeutique envisagé pour chaque patient atteint de cancer pris en charge, ainsi que les changements significatifs d’orientation thérapeutique.

Elle a été rendue obligatoire par l’article 31 du Plan Cancer 2003-2007, dans tous les établissements de santé, les groupements d’établissements de santé, les réseaux de cancérologie ou dans le cadre de la coordination en cancérologie. C’est une des conditions techniques de fonctionnement de l’activité de soins de traitement du cancer. La seule exception concerne les situations cliniques faisant l’objet d’une prise en charge standard de validité incontestable : dans ce cas, le projet thérapeutique est mis en œuvre sans attendre la RCP.

Elle est mentionnée à l’article D. 6124-131 du code de la santé publique. La HAS a élaboré en novembre 2017 une fiche « Réunion de concertation pluridisciplinaire ».

La RCP peut également être organisée, de manière facultative, dans d’autres spécialités que l’oncologie, notamment pour les prises en charge complexes (sclérose en plaque, chirurgie bariatrique, etc.).

Qui participe aux RCP ?

 

Le coordonnateur établit la liste des patients dont le dossier doit être analysé et avertit les membres de la RCP (permanents et médecin référent).

La RCP à visée diagnostique ou thérapeutique doit se faire en présence d’au moins trois médecins de spécialités différentes intervenant auprès de patients atteints de cancer, pour garantir un avis pertinent sur toutes les procédures envisagées.

S’il manque un des spécialistes dont la présence est requise, le dossier doit à nouveau être présenté en réunion dans les plus brefs délais.

Le médecin traitant du patient peut y assister, mais sa présence n’est pas obligatoire.

NOUS TROUVER

Agence de Presse & Relations Publiques Paris

Directrice : Justine Vidal

jveventsparis@gmail.com

Communication Partenariat & Sponsoring